BUGALED BREIZH

 

 l'affaire depuis 2004

revue de presse

 lettre ouverte à M. Gw. Rouillard

chansons

quid des dernières expertises ?

un Parquet impartial ?

bombards baladeurs

Leila Aïchi et le Sénat

que vaut la parole d'un pêcheur ?

 images de Kornwall

Yann Queffélec

Thierry Lemétayer

Mme Alliot-Marie

les juges baissent les bras

affaires similaires

des juges courageux

le Conseil de Défense

l'affaire Dreyfus

pourquoi l'Etat est responsable

M. Le Drian sur le site du Ministère

un sous-marin à - 80m ?

le prix de la balle pour vous tuer

navigation ou divagation ?

un expert incontournable

des Marines sauvent des vies

le site officiel de l'association

                               

 

  si vous vous sentez concerné(e),

en empathie avec les victimes,

ou indigné(e) en tant que citoyen(ne)

rejoignez l'association

 

SOS Bugaled Breizh !

 

aniblue12_down.gif

 

 

procurez vous le livre

Bugaled Breizh

l'enquête torpillée

4,90 euros en librairies

 cliquer sur l'image

pour plus d'infos

 

portez le polo

SOS Bugaled Breizh

 cliquer sur l'image

 

 

où était le sous-marin Rubis ?

Inquest, le procès en GB

paroles d'or

paroles de bon sens

l'attentat de Karachi

3 SM coulés sans explication

filmographie de J. Losay

les vétérans du nucléaire

poèmes

Bro Gozh Ma Zadoù ( Nolwenn Leroy)

visite chez le Ministre

manif de Quimper 2004

le scandale des quinolones

mille milliards de bobards

 

avertissement

          

Les rédacteurs de ce site - proches des familles des victimes - s'engagent à ne publier que des informations ou des opinions sérieusement étayées avec toute la rigueur qu'impose leur volonté de rester crédibles.

Ils n'entretiennent aucune animosité, tant à l'égard de l'Armée, que de la Justice ou d'aucune autre institution de notre République. Ils en déplorent seulement les dysfonctionnements et les dérives qui mettent en péril notre démocratie.

 


 

  

 

il n'est point de secret

que le temps ne révèle

Racine, Britannicus

  aire

j'ai pour moi la justice et je perds mon procès

Molière, le Misanthrope

 

Je suis entrée dans la magistrature car je croyais

en la Justice. Je vais en sortir, je n'y crois plus.

Marie-Odile Bertella-Geffroy,

juge chargée des affaires de l'amiante,

sang contaminé, Tchernobyl, Bettencourt...

France-Inter, le 14 février 2013

 

Je trouve humiliant que les victimes

aient toujours à demander, supllier, à attendre.

C'est insupportable !

Boualem Sansal, écrivgain algérien

 

Et ces gens-là dorment et ils ont des femmes

et des enfants qu'ils aiment...

Emile Zola, J'accuse (l'affaire Dreyfus)

 

obéir n'est pas une vertu

Simone de Bollardière

 

...il y a des limites à la lâcheté d'un homme,

mais pas à la lâcheté d'une institution

Marc Trévidic, juge d'instruction, auteur de

"Qui a peur du Petit Méchant Juge ?"

 

I am not against the Normans

I am against injustice

Robin Hood

 

mal nommer les choses,

c'est ajouter au malheur du monde.  

Albert Camus 

 

 La vérité est pareille à l'eau

qui prend la forme du vase qui la contient
Ibn Khaldoun

 

ar wirionez zo ganit,

tout ar chas a biso diouzit

( si tu dis la vérité, tous les chiens

te pisseront dessus )

proverbe breton cité par Nolwenn Korbell

 

la justice suit la politique comme les vautours les armées en marche. Tous sont courageux contre celui qui gît à terre. 

Ernst Jünger

 

nous sommes les héritiers

de la justice de l'Ancien Régime

Eric de Montgolfier

( magistrat, sur France-Inter, 30/07/13 )

  

La loi.

Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse.

art. 6 de la Déclaration

des  Droits  de l'Homme de 1789

 

la France est le pays de la Déclararation des Droits de l'Homme, pas forcément la patrie des Droits de l'Homme

Robert Badinter

 

pouvez-vous faire périr un seul ennemi à l'échafaud sans vous faire dix ennemis de sa famille ou de ses amis

Camille Desmoulins, 1793

 

...je demande la justice qu'on doit à tout être humain. Qu'on poursuive les recherches ; que ceux qui possèdent de puissants moyens d'investigation les utilisent dans ce but, c'est pour eux un devoir sacré d'humanité et de justice...

Alfred Dreyfus, prison de l'Ile de Ré, 21 janv.1895, lettre à sa femme

 

Je me fous des Bretons

Nicolas Sarkozy

 

 la vie est formidable

si on l'envisage comme un film

François Truffaut

 

Seule la fiction doit être vraisemblable,

la réalité elle, n'a pas à être crédible.

 

une affaire dont on ne se &quo

 

 

  la Cornouaille britannique et la Bretagne, même combat

 

 

 

  

 

 

 Festival International &quo

 

 

 

films de proximité

 once you eliminate the impossible, whatever remains, no matter how improbable, must be the truth.

Arthur Conan Doyle

 

 

Visionner la fin du film "the silent killer"

 

 

comment le Bugaled Breizh a été coulé

 

le naufrage expliqué

en images

comment l'enquête

a été entravée 

tout l'équipage peut-il

se taire ?

 

            

 dimanche 1er mars, Rennes,

cinéma Arvor 10 h 30

 

projection-débat autour du film "the silent killer"

  

 

 


 

 

COUR D'APPEL DE RENNES

 

la demande de récusation rejetée !      

vers un procès inéquitable ?

 

   MANIFESTATION

   devant la Cour d'Appel le mardi 3 mars, 9h30                              

Me Tricaud avait demandé la récusation de M. Jean-Louis Le Saint, Président de la Chambre d'Instruction, au motif qu'il a déjà statué sur cette affaire, ce qui est interdit par l'article 668 al. 5 du Code de Procédure Pénale.

Cette demande de récusation a été refusée, alléguant que M. Le Saint n'avait pas "jugé au fond" puisqu'il n'avait pas procédé aux investigations réclamées par les parties civiles.

Or si M. Le Saint n'a pas donné droit aux parties civiles, c'est que ces investigations portaient sur les sous-marins, alors qu'il considérait qu'aucun ne pouvait être responsable.

En bon français, écarter a priori une hypothèse, ça s'appelle préjuger !

L'adage latin "nemo auditur propriam turpitudinem allegans" conserve ici toute sa vigueur : nul ne peut se prévaloir de ses initiatives contraires à la loi pour s'exonérer de ses responsabilités.

En toute logique, la Cour aurait dû admettre que si M. Le Saint a éludé les questions, c'est qu'il a ouvert le dossier et l'a étudié suffisamment pour en conclure qu'elles n'étaient pas pertinentes.

Cette décision met fortement en doute l'impartialité de la Cour et montre une volonté d'en finir à tout prix.

 

Un service de cars est à votre disposition

Faites vous connaître : 06 14 52 43 12  et  02 97 82 86 81

 

     


 

Examen du recours formé par les parties civiles contre le non-lieu.

 

 

               lire le très complet et très argumenté  

                  mémoire de Me Tricaud, avocat        

 

 

 


 

 

               le sursaut ?


              Dans l'affaire Guy Georges, "le tueur en série de l'Est parisien", le juge Gilbert Thiel était venu devant les familles alors que les investigations étaient au point mort et que des erreurs manifestes avaient été commises. Il avait eu le courage d'affronter les familles des victimes pour leur demander d'excuser les défaillances de la justice, leur promettant de tout mettre en oeuvre pour démasquer le coupable. Gilbert Thiel qui a une haute conscience de sa charge ( il a refusé la légion d'honneur, au motif que "l'exécutif n'a pas à récompenser les juges", par principe indépendants) a tenu parole.

 

              Dans l'affaire du Bugaled Breizh - en se gardant de tout rapprochement abusif - nous constatons que les juges de Nantes ont montré si peu d'empathie à l'égard des victimes, qu'en six ans ils n'ont reçu que le fils du mécanicien,à la demande pressante de son avocat, lors de sa demande de mise en examen du Cdt Coles !

 

             Les familles et proches des victimes attendent donc que les juges de la Cour d'Appel de Rennes en reviennent aux conclusions du Tribunal de Quimper du 31 juillet 2008, confirmées par cette même Cour en 2009 et 2010 et par la Cour de Cassation en 2010.

 

             Elles établissaient clairement qu'un sous-marin avait coulé le Bugaled Breizh et que l'identité de celui-ci devait être recherchée.

 

          On est tenté d'ajouter "tout le reste n'est que littérature"

 

       Rappel

             Parler de "version des familles", c'est manipuler l'opinion publique.

             Il est courant d'entendre que "malgré les décisions de justice, les familles et les professionnels  de la pêche continuent à soutenir que c'est un sous-marin qui a coulé le Bugaled Breizh". Or c'est l'inverse qu'il faudrait dire :

             "Malgré les jugements intervenus en 2008, 2009 et 2010, on continue à prétendre qu'un sous-marin n'est pas impliqué". Le rapport du BEA-mer, pourtant antérieur à ces décisions, continue à exercer sa nuisance. La thèse qu'il soutenait, celle de la croche molle dans le sable, a été anéantie par les études d'Ifremer, appuyées par des simulations en bassin et informatiques. Le problème est que ce rapport est librement consultable sur internet, à la différence des autres pièces, protégées par le secret de l'instruction. Qui peut prétendre que notre justice est équitable ?

 

               Laisser croire que la responsabilité d'un sous-marin est encore une lubie des familles s'apparente à cette méthode sémantique qu'on applique dans le débat actuel où l'on parle de "laïcité à la française", ce qui en fait un principe relatif avec lequel on peut transiger et non plus fondateur de notre république.

 

             Revenons aux décisions de justice. Le jugement du 31 juillet 2008 du Tribunal de Quimper avait été net - on serait tenté de dire "sans appel" ! Il avait en effet clairement établi l'implication d'un sous-marin.

 

             Les juges, irrités d'avoir été entraînés par le BEA-mer et le ministère, sur la fausse piste d'un cargo abordeur ,(le Seattle Trader), étaient décidés à ne plus se laisser influencer et àn'exclure aucune hypothèse. Ils ont appliqué le principe cher à Conan Doyle : "once you eliminate the impossible, whatever remains, no matter how improbable, must be the truth." (une fois que vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, même si cela parait improbable, c'est la vérité). Ils ont donc examiné minutieusement : météo, vague scélérate, mauvais état du bateau, faute de l'équipage, croche du chalut sur le fond, accrochage d'un câble sous-marin... Leur conclusion n'en retint finalement qu'une seule, celle "d'une force exogène", seule capable d'entraîner le chalutier au fond, c'est à dire un sous-marin.Outre les démonstrations d'Ifremer, les conclusions du Contre-Amiral Salles, expert en sous-marins, avaient emporté la conviction des juges.

 

              Ainsi au milieu de l'année 2008, la cause du naufrage était établie, restait à identifier le sous-marin responsable. Hélas, devant l'attitude des autorités refusant de répondre à leurs questions, ils informèrent les familles qu'ils leur était impossible de poursuivre leur mission et qu'ils étaient contraints de prononcer le non-lieu.

http://www.bugaledbreizh.org/lettredujuge.htm


             L'affaire dépaysée à Nantes pendant six ans ne fit aucun progrès. Des analyses effectuées sur les funes à la recherche de titane se révèlèrent "non significatives", car celles-ci "rouillées et maintes fois manipulées..." ne pouvaient offrir de résultat fiable. Elles étaient restées dans l'eau pendant les 5 mois de la vaine traque du Seattle Trader, opération de diversion pleinement réussie. De toute façon, cette analyse, hâtivement comparée à une recherche d'ADN était vouée à l'impasse. Si la police possède des bases de données de délinquants avec leur ADN, il n'existe évidemment pas de fichiers de "sous-marins délinquants ou suspects". De toute façon, à supposer que des traces de titane aient été trouvées, par quel cheminement aurait-on pu identifier un sous-marin ? Rien ne prouve en effet que les sous-marins en soient revêtus et quelle Marine aurait consenti à ce qu'on aille vérifier ?

             Il est en tout cas scandaleux que la procureure de Nantes se soit crue autorisée à proclamer "la piste du sous-marin est écartée", phrase reprise par l'AFP et qui a fait tous les titres, sans que les juges se donnent la peine de rectifier.


              perseverare diabolicum.

             Comment les juges de Nantes en sont-ils arrivés à ignorer le travail scrupuleux de leurs collègues de Quimper, ainsi que toutes les expertises sur lesquelles il se fonde ? Comment se sont-ils autorisés à prononcer le non-lieu, sans apporter la moindre justification, se contentant d'affirmer que les experts n'étaient pas tous d'accord sur la thèse du sous-marin ! Certes, le BEA-mer a conclu à la croche dans le sable, mais cette fable n'a-t-elle pas été définitivement anéantie par les démonstrations et simulations d'Ifremer, entérinées par le jugement du 31 juillet 2008 du tribunal de Quimper ?

              Les juges de Nantes n'ont même pas eu la modestie des juges de Quimper qui eux, s'étaient déclarés impuissants devant le mur du silence dressé devant eux.

              Mais il y a pire. N'ont-ils pas osé écrire : "le secret d'Etat est un fantasme sciemment entretenu" ? Pour les familles, c'est le coup de poignard final, d'une inutile et inqualifiable cruauté, après onze ans d'une procédure interminable où ils n'ont cessé d'être "menés en bateau" et où l'honneur de leurs morts a été honteusement bafoué, alors que le sacrifice involontaire de ceux-ci aurait dû être reconnu et légitimement honoré.

               Lors du 11ème anniversaire du naufrage, devant l'épave gisant dans l'enceinte militaire de Brest, la couronne déposée par les petites filles du mécanicien disparu portait la mention :

 

                                     "à nos cinq marins morts pour la France"

  

              Une nouvelle affaire Dreyfus ?

              Cette affaire, si elle se conclut par un non-lieu aussi peu justifié, laissera des traces profondes, notamment chez les Bretons, particulièrement sensibles à ce genre d'affront. C'est une plaie qui n'est pas près de se refermer. On l'a comparée à l'affaire Seznec, il est plus judicieux d'évoquer l'affaire Dreyfus. Certes, celle-ci était marquée par le climat particulier de l'époque : antisémite et revanchard à l'égard de l'Allemagne. Pour le reste on retrouve la même volonté de dissimulation et les manipulations.

 

             Prétendre que "le secret d'Etat est un fantasme" est nier la réalité.

             Comment expliquer "la panne" de l'enregistreur du Cross, quelque vingt minutes après le naufrage, la poursuite d'un cargo-voyou malgré le PV de gendarmerie excluant l'abordage, le filmage sous l'eau d'un seul côté de l'épave occultant le fait que la coque était enfoncée des deux bords, la dissimulation de la Thursday war, la négation forcenée de l'existence sur les lieux du naufrage d'un canot de sauvetage étranger au Bugaled Breizh, l'entêtement à ne fournir les positions des navires que 25 minutes après le naufrage, l'affirmation que les livres de bord réclamés avec insistance par les juges de Quimper et les avocats étaient dans les dossiers depuis le début, les mutations précipitées d'un procureur et de deux juges, le dépaysement du dossier loin des Bigoudens jugés trop turbulents, le mépris à l'égard des familles superbement ignorées par les juges de Nantes pendant six ans, la volonté clairement exprimée, tant par les procureurs qu'au plus haut sommet de l'Etat, d'en finir au plus vite avec cette encombrante affaire...

              Il y a là ample matière pour les juristes, historiens, sociologues, politologues, thésards de tous poils...

 

              Oui, une nouvelle affaire Dreyfus.

              Quatre livres ont déjà été écrits sur le sujet. Un film réunit chaque fois qu'il est projeté (18 séances en 2014) des auditoires nombreux et attentifs. Des chansons font le buzz sur internet (plus de 100 000 vues). Les médias font maintenant des efforts de synthèse en prenant le temps d'explications détaillées. RTL (l'heure du crime), France-Inter (affaires sensibles) et Radio Bro Gwened lui ont consacré chacune une heure. Libération a fait un cahier de quatre pages avec le titre "Mille milliards de mille bobards". Marianne lui a accordé une place centrale dans son étude sur "les mystères qui nous font fantasmer". Les autres médias ne nous délaissent pas pour autant. Le Bugaled Breizh peut toujours compter sur France 3, le Télégramme, Ouest-France, le Marin, Presse-Océan, Bigouden-TV, le Peuple Breton et depuis peu sur l'AFP qui assure une diffusion aussi bien dans les Dernères Nouvelles d'Alsace que dans Var-Matin. L'affaire est également relayée outre-Manche dans Western Morning News, West Britton, BBC-Cornwall, ITV...

               L'affaire est en train de devenir un cas d'école. Plusieurs étudiants nous ont contacté : ils l'ont choisi comme thèse. Des ingénieurs se proposent de refaire certains calculs. Des éditeurs de bandes dessinées, des cinéastes sont attirés par le sujet. Nul doute que l'affaire est loin d'être mise au placard comme certains croient pouvoir l'espérer.

 

                 L'histoire retiendra les noms de ceux qui ont fait leur devoir, dans des conditions difficiles, comme la députée Mme Tanguy, le Procureur Esch, les juges Corre et Folzer...

                et elle n'oubliera pas les autres...

 

Dans l'affaire Dreyfus, le Colonel Picquart avait fini par "craquer" et démontré l'innocence de Dreyfus.

"Certains ont cru devoir mentir pour protéger leur pays, le Colonel Picquart a dit la vérité pour le sauver."

cité par Robert Harris dans "D" éd. Plon.

 


 

 

        Derniers événements marquants

 

                 Dimanche 18 janvier. Commémoration de la 11e année du naufrage

 

Brest    

Devant les grilles du Port militaire, Porte Caffarelli

 

Dominique Launay, Président de SOS Bugaled Breizh rappelle

à M. Le Drian, ministre de la Défense, ses promesses non tenues.

 

visionner

 

 

 

 Loctudy    Rassemblement à la stèle des Péris en mer, cimetière.

 

Mme Le Loch, députée du Finistère, affirme sa solidarité à l'égard des familles et du monde maritime. L'assistance qui ne doute pas de sa sincérité, n'est toutefois pas convaincue : la réponse de M. Le Drian se fait attendre depuis le 26 mars.

visionner

 

   

       Cérémonie devant l'épave du Bugaled Breizh,

                                              Port militaire

Voici l'épave telle que le public peut l'apercevoir, non sans quelques contorsions.

Ce dimanche 18 janvier, les petites filles de Georges Lemétayer,

chef mécanicien disparu, ont été autorisées à déposer une gerbe,

accompagnées par leur mère, devant l'épave.

      

 

 

 

 

         JOURNALISTES     Nous sommes Charlie" : pour nous, c'est plus qu'un slogan de manif. Nous savons trop ce que nous devons aux journalistes. Il y a bien sûr les caricaturistes qui nous ont fait sourire malgré l'adversité. Il y a surtout ceux qui, au delà de ce qu'exigeait leur simple conscience professionnelle, ont pris des initiatives qui ont plusieurs fois relancé l'enquête, que les juges n'avaient pas les moyens de poursuivre et qu'en haut lieu on s'efforçait de boucler.

         

Parmi eux, nous remercions LAURENT RICHARD ( France 2, "Cash Investigation") - qui s'est trouvé, par un hasard malheureux, être l'un des premiers à porter secours aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Son livre "Le Bugaled Breizh, secrets d'Etats autour d'un naufrage" écrit avec Sébastien Turay, a marqué un tournant dans le déroulement de l'enquête. On lui doit la découverte de l'existence de la "thursday war" (la fameuse guerre du jeudi), manoeuvre sous-marine se déroulant le jour du naufrage qui avait été jusqu'alors soigneusement dissimulée.

                                         "Avec la loi Macron, informer devient un délit". Il s'insurge aujourd'hui contre cet amendement inséré en catimini qui, pour protèger le "secret des affaires", prévoit de punir quiconque révèle sans autorisation toute information sensible. Réduire au silence ceux qui savent, condamner les lanceurs d'alerte, quelle régression ! Nous soutenons l'action de Laurent Richard qui compte bien mobiliser l'opinion publique contre cette infamie.

              

   Le Grand Duduche assasiné. Personnellement, je suis bouleversé par la mort de Cabu. J'ai fait mon service militaire à la même époque que lui. Il était affecté à la rédaction du "Bled", journal destiné à remonter le moral des troupes, pendant la guerre d'Algérie. J'étais un lecteur assidu, comme beaucoup de mes camarades : nous étions accros aux aventures du "Grand Duduche" dans ses tentatives de séduction de la fille du Colonel... Sa carrière a commencé là. Qui aurait imaginé qu'elle se terminerait ainsi ?   J. Losay

Grande émotion aussi avec notre ami FAUJOUR qui a dû remplacer Charb à 28 minutes d'ARTE, . Merci pour ton soutien au film "the silent killer", notamment pour l'avoir proposé au Festival de la Rochelle.

 

 


 

       Après onze ans l'affaire reste bien présente

       Malgré le temps qui passe, le souvenir du drame reste vivace. Les multiples rebondissements du procès ont paradoxalement ravivé les mémoires et conforté l'indignation des citoyens.

 

Conversation avec un sous-marinier

En tant que militants de SOS Bugaled Breizh, nous sommes plusieurs à le montrer par des lettrages sur notre véhicule. Cela nous vaut souvent des réactions de la part du public. Il s'agit en général de manifestations de sympathie et quelquefois, des témoignages. Ainsi, le 31 décembre, un passant m'a abordé à Lorient. " Je suis de tout coeur avec vous. Je suis sous-marinier et convaincu à 99 % de la responsabilité d'un sous-marin. D'ailleurs je ne suis pas le seul à le penser : nous avons eu hier mardi notre réunion hebdomadaire et nous en avons reparlé. Nous sommes tous d'accord. C'est une honte de cacher cette affaire. Pourquoi ? D'autant que ce n'est pas un sous-marin de chez nous, alors pourquoi ne pas dénoncer le coupable ? En attendant, c'est un crève-coeur et c'est notre honneur qui est en cause."

Ces propos rejoignent ceux de l'officier qui m'avait déclaré n'avoir plus eu de doute, lorsqu'il avait vu l'épave arriver à Brest. Sa conclusion, partagée par tous ses collègues présents, était nette : "En voyant les dégâts, nous nous sommes tous dit :c'est la signature d'un sous-marin." (cité dans "Bugaled Breizh, l'enquête torpillée", Locus-Solus éditeur, page 30) 

 

Autre fait symptomatique : la revue "Get up", spécialisée dans le paddle, consacre 4 pages au Cdt Fabrice d'Ornano, pratiquant assidu de ce sport très particulier. Comme il commande l'escadre des Sous-marins nucléaires Lanceurs d'Engins, le chroniqueur ne peut s'empêcher de l'interroger sur l'affaire du Bugaled Breizh. Voici le passage de l'article :

" Sur le sujet, la Marine préfère que ses hommes ne s'expriment pas. Leurs propos pourraient en effet être mal interprétés. Dommage, car quand on connait un peu Fabrice, l'honneur n'est pas pour lui une valeur désuète. S'il n'était homme de confiance, à qui pourrait-on confier notre sécurité et des armes aussi redoutables que sont les sous-marins nucléaires ?"

 

Jean-Jacques Urvoas aussi sur le gril

Ce matin du 18 déc. 2014, sur France-Inter, un auditeur parisien interpelle le député PS du Finistère, au sujet du secret qui a enveloppé l'affaire du Bugaled Breizh. Première surprise, M. Urvoas répond alors qu'il n'est pas directement concerné. Mais pas de miracle, il reprend le discours bien rodé de Mme Alliot-Marie, repris sans sourciller par M. Le Drian, selon lequel "on a tout donné". Incroyable continuité au-delà des clivages politiques. Après les députés M. Rouillard, Mmes Le Loch, Adam, l'ex-ministre M. Ayrault, il n'y aura donc aucun politique qui écoutera sa conscience et fera preuve d'un peu de courage....

 

    

         Droit de réponse 

 

        Le site Infoguerre nous accuse sous le titre « Les dérives du traitement de l'émotion populaire par la loi »,         de profiter de l'émotion soulevée par le drame pour infléchir nos institutions.

                                                                                                                            notre réponse

 


 

   

         à lire et méditer

 

Qui a peur du Petit Méchant Juge

Dans ce livre qui vient de paraître, le juge Trévidic utilise l'artifice du conte des 3 Petits cochons pour se mettre en scène. Il revêt ainsi la robe d'un juge d'instruction qui serait né avec l'institution et qui aurait vécu jusqu'à nos jours, soit 500 ans, en affrontant toutes les vicissitudes de la période ! Ce récit plaisant met en relief les difficultés rencontrées dans l'exercice d'une fonction en butte à l'exécutif qui tolère mal ses vélléités d'indépendance. A l'inverse, le procureur apparait comme le bras armé du pouvoir. On en a eu l'illustration parfaite dans l'affaire du Bugaled Breizh, avec Mme Kayanakis, aux ordres de Mme Alliot-Marie. Mme Lamy, procureure à Nantes n'a pas agi autrement en demandant le non-lieu, contre toute raison.

                              

"...je veux bien que ce soit le genre de choses que l'on doive continuer de nier en public- c'est le jeu diplomatique. Mais pourquoi continuer de nier entre soi, derrière des portes closes, année après année." Propos du Colonel Foucault, attaché militaire à Berlin, adressé au Colonel Picquart, enquêteur dans l'affaire Dreyfus, rapportés par Robert Harris dans son excellent ouvrage "D" éd. Plon.

 

Le Colonel Picquart finira par "craquer" et démontrera l'innocence de Dreyfus.

"Certains ont cru devoir mentir pour protéger leur pays,

  le Colonel Picquart a dit la vérité pour le sauver."

 

                                                               
     

 

         L'indécent NON-LIEU du 26 mai 2014

 

         hier nous étions des imbéciles...

            (ces documents que nous réclamions depuis tant d'années étaient dans les placards des juges et nous ne le savions pas !

           lire plus bas )

                                          ...aujourd'hui nous sommes des affabulateurs !

 

           pour M. Tchalian, juge au Tribunal de Nantes, qui vient de prononcer le non-lieu,

           l'hypothèse d'un secret d'Etat est

                                                                   "un fantasme sciemment entretenu !".  

 

           Après plus de 10 ans de turpitudes, c'est une insulte aux victimes, à leurs proches,

           à la communauté maritime et à nous tous, citoyens épris de justice !

 

            Michel Douce, l'armateur, Robert Bouguéon des Péris en mer,

            Me Tricaud avocat, s'indignent sur FRANCE 3  ( visionner )

 

                Pourtant !

              En 2009, les juges de Quimper, conscients de leur impuissance devant la raison d'Etat - pour eux, ce

            n'était pas un fantasme - avaient fait preuve de plus de décence que ceux de Nantes à l'égard des familles des victimes.

            visionner la vidéo

 

            Lire l'article du Télégramme du 29 mai qui rappelle certaines vérités délibérément occultées

 

 le combat continue : plus que jamais adhérez à l'association SOS Bugaled Breizh

 

 

     La responsabilité d'un sous-marin n'est niée que par ceux qui veulent enterrer l'affaire.

 

          Le fait a en effet été clairement et définitivement établi le 31 juillet 2008 par le Tribunal de Quimper qui, après avoir examiné soigneusement toutes les autres hypothèses (vague scélérate, erreur de navigation, défaut d'entretien du bateau, abordage avec un cargo, croche sur le sable) a conclu que la seule cause du naufrage admissible était l'accrochage d'un câble du chalut (fune) par un sous-marin nucléaire.

          Cette décision a ensuite été confirmée implicitement à deux reprises par la Cour d'Appel de Rennes qui en 2009 et 2010 a ordonné des investigations pour identifier le sous-marin impliqué, anglais puis américain.

          Il est donc scandaleux de parler du sous-marin comme "la version des familles" !

          Il est encore plus scandaleux que des Juges s'assoient délibérément sur des décisions antérieures solidement étayées et se permettent d'insulter la mémoire des victimes.

 

          Hélas la mode est au non-lieu.

   Voyez "l'affaire de la vache folle", jugée récemment : il ne s'est rien passé, personne n'a trafiqué. Circulez, y a rien à voir. Dans le crash du vol Rio-Paris, on est également près du non-lieu. cf Le Monde

 L'affaire Bettencourt, DSK suivent le même chemin... Much ado about nothing (Shakespeare)

          "Le réel n'a pas lieu" Michel Onfray.

 

          

 

 

Dominique Launay, Président de SOS Bugaled Breizh, sur Télénantes à l'occasion de la tournée de l'équipe en Pays Nantais    Visionner

 

une initiative citoyenne avec

l'Atelier du Marais, Haute Goulaine (44)

visionner la vidéo

 

 

reportage sur la séance à Héric (44)

visionner

 

Nolwenn Leroy

interprète le

Bro Gozh Ma Zadoù

 

l'hymne des Bretons

au Stade de France

 

 

N'oublions pas la chanson "Bugaled"

qui a franchi les 100 000 visiteurs sur le net : http://anoriant.info/tv/?p=1117

et le livre "l'enquête torpillée" qui vient d'être réédité, le 1er tirage ayant été épuisé en 4 mois !

 

 

contre le non-lieu

requis par le Parquet,

les conclusions de Me Tricaud

 

   "

On nous cache la vérité,

mais cette obstination à nous la cacher

nous met sur sa piste !

 

SALON LIVRE & MER Concarneau :

BUGALED BREIZH à l'honneur, avec les livres :

- On l'appelait Bugaled Breizh, 2e ouvrage sur le sujet de Yann Queffélec,  

- l'enquête torpillée et le film the silent killer, de Jacques Losay ( projeté le soir même également à l'Ile Tudy, Cinéma du Port )

 

  http://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/livre-et-mer-la-vie-des-pecheurs-a-l-ecran-15-04-2014-10125173.php

  http://www.ouest-france.fr/bugaled-breizh-les-familles-continuent-de-reclamer-la-verite-2223629

  http://www.livremer.org/                                                                                    

 

26 mars   Rencontre avec M. Le Drian, ministre de la Défense

 

à l'Hôtel de Brienne (siège du Ministère)

les demandes des familles et parties civiles

 

            L'action judiciaire touchant à sa fin, faute d'avoir pu suivre un cours normal, les parties civiles considèrent qu'il faut en revenir aux principes généraux d'équité et de protection des citoyens qui fondent notre société. L'heure n'est plus aux tergiversations, aux arguties juridiques.

 

            Michel Douce, l'armateur, considère ainsi que l'Etat français a le devoir de protéger ses ressortissants, quoi qu'ils fassent et où qu'ils soient.

 

M. Le Drian répond que cette demande est irrecevable. "Ca ne se passe pas comme cela en Droit".

 

Notre avis :

Pourtant dans la pratique, les autorités françaises interviennent régulièrement au secours de ses nationaux, notamment ceux qui sont pris en otages et faut-il rappeler les efforts déployés par MM Sarkozy et Fabius, pour sortir Florence Cassez des geôles mexicaines ? A contrario la France refuse d'extrader ses nationaux, ce qui est bien la preuve que ce devoir de protection est un des fondements de notre Droit.

 

Thierry Lemétayer, fils du mécanicien disparu, demande au Ministre de préciser sa pensée lorsqu'il avance sur France 3 que "nos amis britanniques n'ont pas tout dit". Il exprime son souhait de connaître une fois pour toutes la situation exacte des SNA le jour du naufrage..

 

M. Le Drian répond qu'il s'en est entretenu dernièrement avec son homologue britannique, qui l'a pleinement "rassuré", confirmant que le sous-marin suspecté (le Turbulent) était bien resté à quai ce jour-là.

 

Notre avis :

              Si on accorde foi à la parole du Ministre, on peut juger néanmoins la démarche improvisée : M. Le Drian avait-il toutes les cartes en main pour avoir des chances d'aboutir. Une réunion de travail associant responsables britanniques et français aurait été nécessaire, avec production de tous les documents pouvant justifier la position et les mouvements des navires. Nous doutons qu'elle ait eu lieu.

        

  

Thierry Lemétayer, fils du mécanicien disparu, fait remarquer que si on examine la carte des exercices incriminés (Thursday war et ASWEX-04), on constate que le Bugaled Breizh pêche dans une zone "propre" entourée de deux zones d'activité militaire.

Les avis aux navigateurs émis autour de la date du naufrage ne laissent aucun doute.

                             > Cliquer pour les consulter

 

Le collaborateur de M. Le Drian fait remarquer que la manoeuvre OTAN ASWEX-04 est hors de cause puisque se déroulant le 16.

Thierry Lemétayer rappelle qu'elle a commencé à zéro heure et qu'il est probable que les deux manoeuvres se sont enchaînées, la première à titre "d'échauffement".

 

M. Le Drian prend acte de cette nouvelle vision de l'affaire et promet d'étudier la possibilité de retenir la responsabilité des Etats organisateurs, une responsabilité sans faute, hors procédure judiciaire. Il promet de donner réponse par l'intermédiaire de Mme Le Loch.

 


 

 

 

déclaration de Mme Le Loch, députée du Finistère qui a assisté à la rencontre

 "un Ministre à l'écoute"

 

 

 

           

 

   

 

Me Tricaud réagit

 

 

 

 

 

rappel de la position de M. Le Drian

avant la rencontre

 

          Monsieur Le Drian,

 

           Vous venez d'être reconduit au poste de Ministre de la Défense. Il ne tient qu'à vous de sortir de cette douloureuse affaire par le haut.

          Voilà maintenant plus de 10 ans que les victimes sont régulièrement insultées par ces "mille milliards de bobards" que dénonce un quotidien national.

          Voilà maintenant plus de 2 ans que nous diffusons le film "the silent killer" qui relate un drame dont les péripéties absurdes suscitent la réprobation des Bretons et de bien d'autres de nos concitoyens, comme nous le disent nos adhérents venus de tout le territoire.

 

 

           C'est maintenant le 4e livre qui est édité sur l'affaire. La chanson "Bugaled" a dépassé les 100 000 visiteurs sur internet. Les militaires eux-mêmes sont excédés de voir leur honneur entaché.

            Il ne tient qu'à vous que tout cela s'arrête et que votre nom soit associé à une bonne action, comme celui de M. Mitterrand le fut avec l'abolition de la peine de mort, l'arrêt de l'extention du camp du Larzac et le renoncement à la centrale de Plogoff.    

             

             Ne décevez plus cette attente

 

                         l'association SOS Bugaled Breizh   

 

25 mars

le Parquet de Nantes délivre une requête de non-lieu à la veille de la rencontre avec le Ministre de la Défense

 

UNE INSULTE !

  

         selon Me Tricaud sur Europe 1

 

             "Ce réquisitoire est une insulte à la mémoire des victimes", a dénoncé Me Dominique Tricaud, l'avocat du fils de l'une des victimes du naufrage du Bugaled Breizh, jeudi sur Europe 1. Pour l'avocat, "pas question de se résoudre à la demande de non-lieu du Parquet".

 

           "Il était acquis dans le dossier, les juges d'instruction ont dit aux victimes qu'un sous-marin avait coulé le Bugaled Breizh mais qu'ils ne trouvaient pas lequel. C'est à la limite le discours qu'on aurait pu entendre. Mais cette invraisemblable régression dix ans après le naufrage qui revient à dire que le Bugaled Breizh a coulé tout seul, qu'il serait responsable de sa mort : c'est odieux et inacceptable pour les victimes", dénonce l'avocat. "L'hypothèse du sous-marin est une certitude pour les professionnels de la mer depuis le 15 janvier 2004 et pour les

 

experts et les juges depuis 2008 ( jugement du Tribunal de Quimper du 31 juillet 2008 ) puisqu'ils l'ont dit aux familles des victimes ! On ne peut pas comprendre pourquoi le procureur veut dire l'inverse de ce qui a été dit aux familles des victimes il y a 6 ans", poursuit-il. "Depuis le début, on essaie de travestir la vérité.Rappelez-vous quand M. Bussereau, secrétaire d'état au Tourisme, a essayé de faire croire à un cargo abordeur. Quand on a emmené les familles, qu'on leur a montré avec une caméra sous-marine uniquement un des deux côtés de l'épave pour leur faire croire que ce n'était pas un sous-marin... Tout cela n'a été que manoeuvres", affirme encore Me Tricaud. "On sait aujourd'hui qu'il pèse aujourd'hui des charges considérables sur le Turbulent, un sous-marin anglais à proximité. Quel intérêt à le cacher ? Les armées se tiennent par la barbichette. Je pense qu'après des parties de sous-marins perchés, l'armée anglaise a suffisamment d'histoires à raconter sur les mauvaises actions de l'armée française pour empêcher la France de dire la vérité".

          

"Si le non-lieu est confirmé, ce n'est pas du tout la fin de l'histoire !

Vous ne connaissez pas les Bretons : ils ont une détermination que vous n'imaginez même pas", prévient Me Tricaud. "Nous avons également saisi un avocat britannique : il y a des moyens procéduraux en Grande-Bretagne que nous n'avons pas en France.

 

         Je vous promets qu'on arrivera à la vérité !"

 

Alphonse Arzel, photographié en 2004, année du naufrage du Bugaled Breizh Voici un exemple de la "détermination des Bretons", selon l'expression de Me Tricaud :

le combat d'Alphonse Arzel

Devant la marée noire causée par le naufrage de l'Amoco Cadiz, Alphonse Arzel, s'est battu pendant 20 ans, entraînant ses compatriotes à porter l'affaire en Amérique pour attaquer victorieusement la puissante Standard Oil ! Il vient de nous quitter à l'âge de 86 ans.

                                       UN EXEMPLE POUR NOUS TOUS !

Photo Fred Tanneau. AFP

 

     Michel Douce, armateur du Bugaled Breizh, se consacre depuis le drame à son activité de sauveteur

au sein de la station de Loctudy.

Il a été décoré du Mérite Maritime le 15 janvier 2014.  

lire l'article dans Ouest-France

 

 Le livre "Bugaled Breizh, l'enquête torpillée"

1er tirage épuisé, à nouveau disponible en librairies 15 mai

        

 

 

 

 

   

 

 

 

séances de dédicace ayant déjà eu lieu :

espace Culturel Leclerc Nantes-Atlantis

LAC, Loctudy Art et Culture

librairie Sillage, Ploemeur

Maison de la Presse Penmarc'h,

espace Culturel Leclerc Douarnenez,

librairie Ravy, Quimper

espace Culturel Leclerc Quimperlé

                                                                                                                                      espace Culturel Leclerc Quimper

          Librairie "au vent des mots", Lorient

          Festival Interceltique de Lorient, stand Locus-solus

          La Plage des Livres, Ploemeur, Librairie Sillage

 

                                                                premières critiques   

                   


                                                                                                      

  

        au fil des jours

 

 

vendredi 11 juillet, Radio Bro Gwened, participation au 12/13, interview

7, 8, 9 juin participation à Etonnants Voyageurs, visionner le reportage de France 3

 dimanche 22 juin, La Mothe-Achard Vendée, base de loisirs de Bibrou : exposition et navigation des maquettes du Bugaled-Breizh et de l'Eridan par Dominique Launay

 et information du public sur l'affaire .

 vendredi 27 juin projection-débat au Cinéma les Arcades, Auray (56)  

 visionner la bande-annonce

         aussi : une nouvelle chanson!

samedi 5 juillet, manifestation à Quimper "pour ne rien oublier"

8-9 juin Etonnants voyageurs St Malo, dédicaces du livre

21-25 mai, Projection du film "The silent killer" au Fastnet Film Festival, Skull (Irlande)

mercredi 21 mai 20.00 h.Haute-Goulaine (44) salle du Quatrain, projection du film  "the silent killer"    

vendredi 23 mai 20h30 projection-débat à Héric (44)

samedi 17 et dimanche 18 mai expo peinture, Haute-Goulaine (44) en soutien au Bugaled Breizh

dimanche 11 mai 14.45 h St Pol de Léon,  projection du film  "the silent killer"       

samedi 26 avril, espace Culturel Leclerc Quimper, présentation et dédicace du livre "l'enquête torpillée"

sam 19 et dim 20 avril Festival Livre & Mer, Concarneau, 30e édition ! Sous la présidence de Yann Queffélec

         (auteur de "Adieu Bugaled Breizh" et "Il s'appelait Bugaled Breizh")

samedi 19 avril 14.30 h Festival Livre & Mer, Concarneau : Projection-débat du film "the silent killer"

samedi 19 avril 19h Projection-débat du film "The silent killer" à l'Ile-Tudy, Cinéma du port

dim 13 avril, Biennale du Livre d'Histoire, Pontivy, présentation et dédicace du livre "l'enquête torpillée"

lundi 7 avril, 14-15h participation à l'émission sur RTL, l'heure du crime animée par Jacques Pradel, avec Yann Queffelec, auteur de "on l'appelait Bugaled Breizh" comme principal intervenant

sam 12 avril de 15 à 18 h espace Culturel Leclerc Quimperlé, présentation et dédicace du livre "l'enquête torpillée"

mardi 25 - dimanche 30 mars Festival Pêcheurs du Monde, Lorient, évocation du drame du Bugaled Breizh par Alain Le Sann, Président, lors de la première au Cinéville.

Notre reportage sur la conférence de Presse d'ouverture : anoriant-TV

Présentation et dédicace du livre "l'enquête torpillée"         

jeudi 27 mars 20h Projection-débat du film "the silent killer" à Nantes Cinéma Bonne garde

mercredi 26mars M. Le Drian, ministre de la Défense reçoit "les familles" à l'Hôtel de Brienne (siège du Ministère)

samedi 22 mars de 16 à 18.30 h librairie Ravy à Quimper, présentation et dédicace du livre "l'enquête torpillée"

16 février Assemblée générale de l'association SOS Bugaled Breizh, Le Guilvinec

 

14 février participation au Colloque "l'Europe de la Défense" au Sénat, Paris, avec Leila Aïchi, sénatrice, le Gal d'Armée, Ract-Madoux, Daniel Cohn-Bendit, Patricia Adam...

 25 janvier geste symbolique de l'UDB, inauguration d'une plaque de rue à la mémoire des disparus. compte-rendu

21 janvier, Projection-débat du film "the silent killer" à Paimpol, Ciné Breiz

lire la Presse

 

 

 

18 janvier : rassemblement à la mémoire des disparus :

 

           

    ON NE VOUS OUBLIE PAS  !

 

    An disonj ne rank ket beza ho eil sebeilh !

 

 

   plus de 500 personnes à Loctudy           

 

   et salle comble le soir pour la projection du film !

  

            

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  15 janvier chez nos amis britanniques au Cap Lizard (Top House)

 

 

 

photo by Keith Richards

 

  

 

 

          

     

Les magistrats ont abandonné les conférences de presse et les déclarations tonitruantes (quelquefois biaisées comme celle de la Procureure Mme Lamy qui, en janvier 2013, avait laissé entendre que "la piste du sous-marin était écartée", en exhibant deux expertises "non significatives", alors que deux autres, signées du Contre-Amiral Salles, délibérément passées sous silence, démontraient le contraire)

      Ils ont cette fois opéré en catimini, n'informant que les avocats, alors que jusqu'alors, à Nantes, les médias étaient avertis avant les familles.

       -  le 18 octobre 2013, MM Coulon et Tchalian, juges au Tribunal d'Instance de Nantes, ont ainsi décidé de mettre fin à l'enquête en rejetant en bloc toutes les demandes des parties civiles, prétendant que celles-ci avaient déjà reçu une réponse.

       -  le 16 décembre 2013, le juge Le Saint de la Cour d'appel de Rennes a rejeté l'appel des parties civiles, sans examen au fond. Cette procédure inhabituelle est expliquée dans l'article de Pascal Bodéré (le Télégramme)   

        

          le mépris !

          Notons qu'en 2009, les juges de Quimper , conscients de leur impuissance devant la raison d'Etat, avaient fait preuve de plus de décence à l'égard des familles de victimes. visionner la vidéo

 

 

 

 

   

     le sous-marin américain a refait surface !

 

Selon le Télégramme du 14 janvier 2014, un ex-espion français révèle qu'il y avait bien en janvier 2004 un plan  de surveillance de l'US-Navy pour protéger le transport de matières nucléaires prévu, reposant sur l'utilisation en Manche d'un  sous-marin  nucléaire.

  Si c'est avéré c'est ahurissant et gravissime :

        - OU nos Marines et nos gouvernements étaient au courant et c'est une faute majeure de l'avoir caché,  

        - OU ils l'ignoraient et c'est dramatique pour la fiabilité de notre système de Défense de ne l'avoir pas détecté,

          alors que deux manoeuvres étaient en cours !

       Peu importe : les puissances organisatrices des exercices des 15 et 16 janvier 2004 sont pleinement responsables, en particulier la Gde Bretagne et la France, pour avoir mal sécurisé la zone. Et si effectivement il y a eu un intrus, elles n'ont pas été capables de le détecter. Si donc les Etats-Unis sont en cause, ce n'est pas aux familles des cinq victimes de faire les démarches auprès du Pentagone ou de la Maison Blanche, c'est aux Etats français, britannique et néerlandais d'assumer leurs responsabilités.

    

         Les pièges du raisonnement par analogie

         Aristote avait mis en garde contre les raisonnements qui comparent des choses très éloignées. C'est pourtant ce qu'a fait l'expert qui a avancé la thèse du sous-marin américain.

        Selon lui, le naufrage du Bugaled Breizh peut se comparer à ce qui s'est passé en 1966 dans le Golfe du Tonkin où un cargo a été coulé par un sous-marin américain. Il justifie ce rapprochement : "Dans les deux cas les Etats-Unis étaient en guerre, contre le Viet-Nam en 1966 et guerre mondiale contre le terrorisme en 2004."

                         lire la suite

 


  

le Bugaled Breizh en bonne place

au Salon National de la Maquette, Lorient

le 17 novembre 2013

 Les nombreux visiteurs ont pu admirer les maquettes de Dominique Launay, mais surtout s'informer sur les dernières péripéties de l'affaire. Beaucoup ont tenu à laisser leurs coordonnées pour exprimer leur soutien et se tenir au courant.

Des contacts ont aussi été pris pour mettre en avant le Bugaled Breizh en différents lieux et manifestations

   

 

 

 

 

 

 


             le tribunal prend l'eau !

            En écrivant "Bugaled Breizh, le naufrage de la Justice", nous ne pensions si bien dire !

           C'est en effet aussi au propre qu'il faut la comprendre : le tribunal de Nantes fuit de partout !

           L'oeuvre de l'architecte Jean Nouvel, construite en 2000, est déjà en piteux état. Conception hasardeuse, malfaçons ?

           Les deux sans doute. La vue du bâtiment donne une impression très négative : c'est noir, froid, métallique, l'échelle est

           inhumaine. L'accès se fait par un vaste plan incliné malaisé pour les personnes qui ont des difficultés à se déplacer.

           Bref, tout est fait pour que justiciables et plaignants soient mis en condition.

         « Lasciate ogne speranza, voi ch'intrate » : Laissez toute espérance,vous qui entrez, selon la maxime de Dante.

                                                                      lire l'article


 

          Que vaut la vie de 5 pêcheurs ?

           alors que 157 marins ont perdu la leur dans le naufrage de 3 sous-marins sans que la Marine ou la Justice apporte la moindre explication

          en savoir plus

 


 

 Me Tricaud s'oppose à la clôture du dossier en demandant de nouvelles investigations sur des points non éclaircis

                                 lire le détail

 

" Pourrait-on demander à un officier du régime syrien de faire une expertise sur les armes chimiques ? "

 JT FR3 19/20 du 1er oct. 2013        

 Me Tricaud, avocat du fils du mécanicien disparu, dénonce une nouvelle fois les incohérences de l'enquête et le fait que l'expert n'est pas neutre : le Contre-Amiral Salles a occupé de hautes fonctions à l'Etat-Major de la Marine et à l'Otan.

                   visionner l'extrait   ou   l'interview complète

 


 

nous sommes des imbéciles !

 

ces documents que nous réclamions depuis tant d'années étaient dans les placards des juges et nous ne le savions pas !

  Eh oui, voilà où se trouvaient ces fameux journaux de bord des navires en manoeuvre le jour du naufrage, susceptibles de nous renseigner sur ce qui s'était passé !

 Nul doute que les juges eux-mêmes l'ignoraient, sinon ils les auraient communiqués, non ?

 Le plus fort est qu'ils étaient mentionnés sur un bordereau faisant partie du volumineux dossier remis aux parties civiles, mais ils n'y figuraient pas physiquement, car conservés au greffe sous scellés. On peut certes s'étonner que les avocats ne les aient pas repérés et qu'ils ne les aient pas consultés. On peut s'étonner encore plus que les juges les aient superbement ignorés.

Pourtant en Droit français le juge d'instruction instruit à charge et à décharge. Son devoir est de ne rien négliger !

 

Inqualifiable désinvolture, mépris absolu à l'égard des victimes

 

  du 08/09/13

 

 du 06/09/13 et du 30/08/2013                              contact@bugaledbreizh.org   

  


 

  pendant près de 10 ans, ils se sont exprimé et oui, bien souvent ils ont osé le dire...

  voici un petit florilège de paroles "définitives" prononcées par les personnalités "autorisées":          visionner la vidéo

  

  a contrario, des réflexions plus simples, venant de représentants du monde marin, souvent ignorées voire méprisées

       (cf l'article de J. Losay dans la revue "Pêche & Développement")

         visionner la vidéo

 


   

    actualités

 

 

le pardon de St Quido 

 

Dimanche 15 septembre 2013

Le traditionnel pardon de Saint-Quido à Loctudy a une nouvelle fois reçu une foule de fidèles pour la cérémonie célébrée en plein air par le père Adam Galikowski, curé de la paroisse. La messe a été suivie d'une procession jusqu'au port de Larvor, procession où étaient portées la maquette du Bugaled-Breizh et de la vedette Margodig de la SNSM et terminée par la bénédiction de la mer.

( Ouest-France, 16/09/2013 )

   Michel Douce, l'armateur et Dominique Launay, le maquettiste et depuis décembre 2013, présoident de l'association, tous deux très impliqués, font évidemment partie des porteurs

  


          

Les puissances organisatrices des manoeuvres ont failli

 

                 Elles avaient le devoir de sécuriser la zone et de prendre en charge les dommages pouvant survenir.

Elles ont émis des avis aux navigateurs contradictoires laissant les bâteaux de pêche venir dans les zones interdites.

                 Les juges français ayant reconnu depuis 2008 l'implication d'un sous-marin dans le naufrage du Bugaled Breizh, la responsabilité des puissances organisatrices des exercices est clairement engagée, quelle que soit la nationalité et l'identité du sous-marin ayant causé l'accident.

                                                         visionner la vidéo

 


 

 le procès en Grande Bretagne

           

                    Du seul fait que deux des corps des naufragés du Bugaled Breizh ont été recueillis et déposés sur le sol britannique, la Justice du Royaume Uni se considère compétente. Toutefois, l'enquête, l'Inquest, est en sommeil tant que le procès en France n'est pas terminé.

                                                          visionner la vidéo

 


  

   aussi, s'intéresse à l'affaire du Bugaled Breizh

 articles dans Libération 9 et 12 août 2013

 

 

JT 20 h du 28 juillet 2013 :

 

         M. Le Drian se défend sur le site officiel du Ministère de la Défense   lire le texte

                                                          

 

 le 4 juillet 2013, les Juges décident de se débarrasser de cette patate chaude qui les encombre depuis bientôt 10 ans. Ils annoncent leur volonté d'en finir par un non-lieu.(cf dépêche AFP)

 

Après le naufrage du Bugaled Breizh, c'est le naufrage de la Justice.

Une phrase entendue dans ma jeunesse me revient à l'esprit. Elle fut prononcée par Kurt Carlsen, que le monde entier avait surnommé "le capitaine courageux". C'est même en anglais qu'elle est restée dans ma mémoire :

<< I deeply regret I couldn't save the "Flying Enterprise", but the elements were too heavy against us >>

( je regrette profondément de n'avoir pu sauver le "Flying Enterprise", mais les éléments étaient trop forts contre nous)

 

A la différence du Cdt du Costa Concordia, ce Capitaine était resté seul sur son cargo pendant 11 jours, avant d'être obligé de l'abandonner au large du Cap Lizard, là où plusieurs années plus tard a été coulé le Bugaled Breizh.

Nous aussi, nous pouvons dire aujourd'hui : "les éléments on été trop forts contre nous". Tout le système a fonctionné contre nous, un système où seuls les militaires ont voix au chapitre, où la parole des pêcheurs est méprisée sans vergogne et où les politiques fuient leurs responsabilités et mentent effrontément.

Comme le Capitaine Carlsen, nous allons continuer le combat (un combat plus long que le sien), non pour la vérité, mais contre le naufrage de la Justice, c'est à dire de nos Institutions, de la République, bien mal en point après toutes ces affaires à répétition.

 

 

 

J'accuse

 

«  J'accuse le lieutenant-colonel du Paty de Clam d'avoir été l'ouvrier diabolique de l'erreur judiciaire, en inconscient, je veux le croire, et d'avoir ensuite défendu son oeuvre néfaste, depuis trois ans, par les machinations les plus saugrenues et les plus coupables. lire la suite

 

 

 

         Les cinq marins du Bugaled Breizh sont morts pour la France, morts pour la Grande Bretagne, morts pour les Pays Bas, morts pour l'Allemagne, morts pour que notre potentiel de défense reste opérationnel.

 

On devrait les honorer.

 

Au lieu de cela, au fil de ces longues années, ils n'ont eu droit qu'au mépris, leur sacrifice a été nié et leur mémoire salie. 

 

Quelle que soit l'issue du procès, l'Histoire retiendra les noms de tous ceux qui, civils et militaires, se sont déshonorés.

 

(nouvelle fin du film "the silent killer)

  

   

                            qui saura lire la page d'histoire qu'ils sont en train de noircir ?

 

 voir l'interview de Me Tricaud sur FR3

 

                                                                   lire l'article de Pascal Bodéré dans

   

Nouvelle fin pour le film "the silent killer"

visionner sur anoriant.tv

ou youtube  

 

  

 

 

                                                

           et pour souffler un peu,

 

 

en marge de l'affaire, sur des thèmes qui restent maritimes, Jacques Losay présente 3 projections-débats, avec la participation du Dr Ballut :

                

samedi 10 Août        

Cinéma Arletty Belle-île "les années sardine d'un jeune médecin" et "sur un Royaume mal pavé"

            (l'épopée du "Roi Gradlon", baliseur mythique lancé en 1947, tojours en activité)

     samedi 17 Août Centre de vacances CCAS EDF-GDF Trebeuden "les années sardine d'un jeune médecin"

     lundi 2 septembre Centre de vacances CCAS EDF-GDF Trégunc  "les années sardine d'un jeune médecin"

 

       évènements   

 

       dernières projections-débats du film "the silent killer"

         un public nombreux et réactif à Cancale et Erquy malgré le soleil éclatant, l'attrait de la plage

         et les séances à 17 et 18 h, les dimanche 18 et lundi 19 Août au Cinéma Du Guesclin et Armor-Ciné

                             lire les compte-rendus de presse

  

 

 03 juillet, file d'attente à Groix (56), Cinéf-îles,

progammé avec "l'Enfer des Bretons" (le scandale des Algues vertes)

23 juin  Pont l'Abbé (29) Rivière en fête , exposition et navigation de la maquette du Bugaled-Breizh

16 juin  La Mothe-Achard Vendée, base de loisirs de Bibrou : exposition et navigation des maquettes du Bugaled-Breizh et de l'Eridan par Dominique Launay et information du public sur l'affaire .

01 juin Le Guilvinec exposition de photos inédites de Michel Thersiquel sur le Bugaled Breizh

 

26 mai   Escapades Sucé sur Erdre (près de Nantes)

Présentation des maquettes du Bugaled Breizh et de l'Eridan par Dominique Launay

 

Projections-débats du film "the silent killer" :

 01 juin  Le Guilvinec (29), SNSM, projection-débat avec le film "the silent killer

 24 mai   Les Sables d'Olonne (85), la Coopérative Maritime, la SNSM, la Ville des Sables

 20 mai   Paris (75), Mairie du 14e, organisé par la Mission Bretonne Paris

 27 avril   Douarnenez (29), co-organisé par le Port-Musée

             et Daoulagad Breizh ( Festival de Cinéma de Douarnenez

 

                      Les déclarations de J-Y Le Drian contestées ( cf article Ouest-France)

 

        20 avril    Trégunc ( 29), le Sterenn, organisé par la station SNSM de Trévignon

        03 avril    Tréguier (22), L'Aigle Noir, café-repaire

 

        27 mars  lettre ouverte à M. Gwendal Rouillard, député du Morbihan,

                      texte complet, non expurgé, tel qu'il aurait dû paraître dans la Presse.

        21 mars  Redon (35), Cinéma le Manivel

        15 mars  Locmiquélic (56) cabaret Mamm Kounifl  

        12 mars  Lorient (56), Cercle de la mer, projection-débat

 

les dunes de PerranporthProjections-débats en Cornouailles britanniques

 

01 mars  Roche, participation au fest-noz de la St Piran

03 mars  Perranporth, pélérinage dans les dunes

              Newquay, projection-débat

04 mars  Newlynn, projection-débat

05 mars  Truro, Bugaled Breizh dans la Cathédrale,

                                                         chapelle des Péris en mer

                                           06 mars  Porthleven, projection-débat

                                           07 mars  Looe, projection-débat

 Février

 

 

17 février   Étel (56) (rediffusion)*

avec démonstration de maquettes

(Bugaled Breizh, Eridan, hélicoptère)

 

 

  

 

Janvier 2013

 

31 janvier  Paris-Sénat (75), à destination des Parlementaires et du Monde maritime

23 janvier  Rennes-Cesson-Sévigné (35), Cinéma Le Sévigné

22 Janvier Paris, Palais du Luxembourg, conférence de Presse

  

 

  

 

 

reportage à l'occasion du nouveau programme de projection-débats du film "the silent killer"

Rennes, le Sévigné

Paris, le Sénat et 5 dates en GrandeBretagne

 

  

 

09 janvier  Rennes (35) Radio Canal B, de 20 h à 22 h http://lesgrignou.blogspot.fr/

 

  

 

Décembre

 

 Projections-débats du film "the silent killer"

 11 décembre  Riantec (56) dossier-presse

 

  Novembre

 

  25 novembre Fête de l'Huma, Lorient  

 

 

la "tente-vidéo" s'est révélée trop petite.I

 

   

  

14 novembre Etel Cinéma La Rivière, ass. Quai des Dunes

salle comble, une nouvelle séance est prévue

avec dans l'après-midi démonstration de navigation par Dominique Launay de ses maquettes du Bugaled Breizh et de l'Eridan sur le plan d'eau situé devant le cinéma.

 

  11 novembre

. Locmiquélic avec le concours du Club Nautique Les Minahouets et la SNSM

 Salle comble 350 participants.

 

 

image du film 

réalisation d'un clip pour la chanson "bugaled",

paroles de Kernoa, musique Kernoa / Didier Roman

visionner sur anoriant.TV et YouTube

 

 

 

   

Juillet

   couverture de &quo

 

 

Dans Barricade de Juillet-Août, article "Le Bugaled Breizh pour les nuls", signé Jacques Losay

retrace toute l'affaire sur 4 pages

 

consulter le sommaire

 

  

 Juin

  

Didier Roman, interprète de &quo 

10 juin

sortie de l'album de Didier Roman où on peut entendre sa chanson "Bugaled",

dédiée aux victimes du naufrage du Bugaled Breizh, paroles et musique de Kernoa.

 

écouter un extrait

 

 

Leila Aïchi et Janick Moriceau au Guilvinec7 juin

rencontre au Guilvinec avec Leila Aïchi, sénatrice de Paris, membre du bureau de la Comission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées, Janick Moriceau, conseillère générale de Bretagne, Nadir Saïfi, Ecologie sans frontière, venus entendre les familles des victimes du naufrage du Bugaled Breizh

(photo Le Télégramme) lire l'article

 

 

Mai

  silent killer : tueur silencieux, &quo

 

29 mai   

projection-débat à Penmarc'h, Cinéma Eckmühl,

de "the silent killer" (Bugaled Breizh)

 

 

 

Avril

 

27 Avril  projection-débat à Audierne, Cinéma Le Goyen, de "the silent killer" (Bugaled Breizh)

24 Avril projection-débat à Nantes-St Herblain, Cinéma Le Lutétia, de "the silent killer" (Bugaled Breizh) 

 public nombreux et débats très riches pour les deux séances

 

Mars

 

18 mars

projection-débat à Lion sur Mer (Caen) de "the silent killer" (Bugaled Breizh)

petit public, mais très motivé. Interventions de professionnels des milieux maritimes et de la Marine. Débat passionnant.

 

8 mars

projection-débat à Pont-Labbé de the silent killer" (Bugaled Breizh)

article du Télégramme 

salle comble : 600 participants au Triskell.

FR3

le Télégramme

le Télégramme 2

Presse-Océan

 

 

   

Janvier 2012

 

 23 janvier

the silent killer de Jacques Losay, projeté à Océanis Plomeur

sur l'affaire du BUGALED BREIZH

visionner un extrait

revue de presse

 

   

  

Juillet

 

Thierry Lemétayer à la sortie du Palais de Justice de Nantes 

29 juillet, audience du Tribunal de Nantes : Thierry Lemétayer, fils d'une des victimes du naufrage du Bugaled Breizh, demande la mise en examen de Andrew  Coles, commandant du sous-marin nucléaire britannique "HMS Turbulent", suspecté d'avoir coulé le chalutier le 15 janvier 2004.

 reportage sur anoriant.tv

  

  

 

2 nov. 2010 Mois du film documentaire

Ile de Groix, Cinéma de Port-Lay. Film et débat Bugaled Breizh

l'ombre du sous marin, débat avec Thierry Lemétayer, fils du mécanicien disparu  Dossier-Presse

      

 

   

 Août

 

rencontre avec Eva Joly à Groix, à l'occasion du Fifig (Festival du film insulaire) pour envisager sa participation au débat sur l'affaire du Bugaled breizh lors de la prochaine projection de notre film "l'ombre du sous-marin", le 2 Novembre.

 

 

 

 

 Juin

 

1er juin  Bugaled Breizh : Cour d'appel de Rennes

Les familles des victimes incitées à aller voir du côté du Pentagone !

 

reportage sur anoriant.tv

  

 

 Avril

 

interview de Brigitte Goascoz, photo Jacques LosayPen tach  en souffrance sur le port de Loctudy, photo J. Losaydommage collatéral dans l'affaire du Bugaled Breizh

le marin avait trop parlé : sa veuve punie ? 

L'interview  de Brigitte Goascoz par Julie Le Bolzer filmé par J. Losay

l'article de Julie Le Bolzer dans Siné Hebdo

   

     

 jeudi 11 mars

"à l'ombre du sous-marin", 15 mn, de J. Losay, dénonciation des manipulations etdles mensonges dans l'enquête sur le naufrage.  

                                visionner un extrait   

 

 et sur anoriant.tv

 

  

 Dans "l'autre rive aussi", J. Losay, 15 mn, donne la parole aux Anglais, également concernés par le drame. 

Les 2 films ont été projetés au Festival "Pêcheurs du Monde" Lorient et suivis d'un débat avec Tangi Kermarrec, réalisateur du documentaire de France 3 sur le livre de Yann Queffélec "Adieu Bugaled Breizh" et Thierry Lemétayer, qui se bat pour la vérité

 

 

 

     

 

6 octobre

la raison d'Etat contre les victimes

le naufrage du Bugaled Breizh devant la Cour d'Appel de Rennes

la déclaration de Me Tricaud, avocat des enfants d'une des victimes

       visionner           

 

 

Septembre

 

le drame du Bugaled Breizh refait enfin surface !

 sur FR3 au JT 12-13 dimanche 13

 reportage ( visionner ) sur l'engagement de Yann Queffelec, au secours des familles des victimes, exposé dans "Adieu Bugaled Breizh"

  Photo du Bugaled Breizh par Plisson un an avant son naufrage

voir aussi le dossier de Siné-hebdo et l'interview de Thierry Lemétayer  et les émissions de France Info lundi 7

et France 2 "complément d'enquête" lundi 14 septembre

  

    

 

   Maître-toilier ( webmaster ) : Jacques Losay           Optimisé pour Internet Explorer. Tous droits réservés,